Présentation

La Fédération France-Québec / francophonie vous propose de participer à cette manifestation originale, pérenne et ludique, qui a pour principal objectif de sensibiliser un large public à la richesse et à la diversité de la langue française.

Créée en 2001 à l’initiative de la Fédération France-Québec / francophonie, la Dictée francophone figure officiellement depuis 2004 au programme des activités mondiales de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, qui a lieu à la fin du mois de mars.  Préparée annuellement par un spécialiste de la terminologie linguistique, la Dictée se décline en deux versions, l’une destinée au public scolaire, l’autre à un public adulte. Le texte fait appel à des expressions et à des termes du Québec, d’une région française et d’un autre pays de la francophonie.

TEXTES DES DICTÉES 2018

Contact

Pour plus d’informations : dictee-francophone@francequebec.fr

L’édition 2018

En 2018, la dictée scolaire aura lieu le 23 mars et la dictée adulte, le 24 mars. Les trois régions à l’honneur sont le Québec, la Normandie (région française qui accueillera notre assemblée générale en mai 2018) et l’Arménie (dont la capitale Yerevan recevra le sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie en 2018).

La marraine de l’édition 2018 est Mme Chris Johansson-Vaizian. Née en 1966 en Arménie de parents d’origine arménienne ayant grandi en France, elle fait partie d’une vaste diaspora arménienne établie en France.

Passionnée d’écriture, de peinture et d’opéra, elle a travaillé en relations publiques, en gestion et maintenant pour l’état depuis 1995. Auteure du roman « L’inconnue de Yerevan » (publié aux éditions Nombre7), une invitation à mieux connaître la culture arménienne et ses liens avec la France, elle a récemment entamé l’écriture d’un deuxième polar dont l’intrigue se déroule à Montréal.

Le parrain de l’édition 2018 est M. Patrick Donabédian. Historien d’art médiéval, arménologue, responsable de la Section d’Études arméniennes à Aix-Marseille Université et chercheur au Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerrané,  il est notamment l’auteur de Les arts arméniens (avec J.-M. Thierry, Paris: Mazenod, 1987 – prix 1988 de l’Académie française) et de L’Age d’or de l’architecture arménienne. VIIe siècle (Marseille: Parenthèses, 2008, prix 2008 de l’Institut de France – Académie des Beaux-Arts).

Éditorial de Chris Johansson-Vaizian, marraine de la dictée francophone 2018

Dotée d’une formation juridique, économique et de commerce international, Chris Johansson-Vaizian est l’auteure d’un roman, « L’inconnue de Yerevan », publié en 2017 aux éditions Nombre 7. Elle a entamé l’écriture d’un polar inspiré de faits réels.

« Née en Arménie en 1966 et arrivée la même année en France, j’ai toujours eu une double culture : arménienne dans la sphère familiale et française en société. Mes parents, nés en France et d’origine arménienne très vite ont appelé mon attention sur les liens unissant la France et l’Arménie. C’est ainsi que j’ai appris que les derniers rois de l’Arménie médiévale sont issus de la dynastie noble poitevine des Lusignan. Que des Arméniens sont morts pour la France durant la seconde guerre mondiale, qu’ils se sont engagés activement auprès de la Résistance française comme le poète et journaliste, Missak Manouchian. Que certains intellectuels français tel Romain Rolland ont dénoncé les massacres perpétrés contre les arméniens à la fin du 19e siècle. Que les lycéens et les étudiants arméniens étudient le français à Yerevan depuis les années 60. Mais, parallèlement, lorsque certains camarades de classe m’interrogeaient sur mes origines dans les années 70 et 80, j’étais très surprise d’apprendre qu’ils n’avaient jamais entendu parler du peuple arménien…excepté du célèbre chanteur, Charles Aznavour. Ce n’est qu’avec le terrible séisme produit en 1988 que l’Arménie est sortie de l’ombre… La France et l’Arménie entretiennent une amitié enracinée dans l’histoire, symbolisée et entretenue notamment par la présence en France d’une importante communauté d’origine arménienne. Ainsi, depuis l’indépendance de l’Arménie en 1991, les relations bilatérales ont été notamment marquées par la reconnaissance du génocide arménien par la France en 2001. L’année précédente, le gouvernement arménien décide de créer à Yerevan « l’Université française en Arménie », qui délivre un double-diplôme français et arménien, en partenariat avec l’Université Lyon III en droit, commerce et gestion. »

Aujourd’hui, je suis ravie d’être la marraine de la Dictée francophone 2018. Une de mes petites cousines en l’apprenant a immédiatement rétorqué « Il n’y a pas de hasard ! Te souviens-tu des étés où pour nous occuper tu nous faisais des dictées et le plaisir que cela te procurait en les corrigeant ! ». Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’enfant, je m’entraînais en faisant même des autodictées. Mon souhait le plus cher était de présenter fièrement à mes parents des 10/10 en dictée !

 

 

Éditorial de Patrick Donabédian, parrain de la dictée francophone 2018

Chers amis francophones du monde entier, qui participez à la dictée pilotée depuis La Belle Province,

Ce salut vous est adressé par un Arméno-Français, né en Tunisie, d’une mère hellénophone, italophone, arabophone et francophone, et d’un père arménophone, turcophone, arabophone, anglophone, et lui aussi francophone, bien sûr. Dans l’extraordinaire tour de Babel où nous vivions, la douce Tunis, sur le fleuve bouillonnant, parcouru des vagues multicolores qui portaient toutes nos langues, celle de Molière glissait, comme une belle caravelle, élégante, fine, resplendissante. C’est en son sein que j’ai commencé mes études, aiguisant mes idées et ciselant leur formulation en manipulant avec jubilation les outils précis et diversifiés qu’elle me fournissait.

Je suis heureux que l’immense rencontre de la Dictée francophone, qui avait réuni, me dit-on, 15.000 participants en 2017, porte en 2018 les couleurs de l’Arménie. Pour le descendant de rescapés d’un génocide qui a rasé de la surface du monde une grande partie de cette nation, c’est un bonheur de voir l’Arménie retrouver les voies d’une existence étatique naturelle ; la participation aux activités et instances de la Francophonie internationale en est l’une des plus belles manifestations. C’est comme si, par un merveilleux retour, s’effaçaient les six cents ans qui nous séparent du royaume de Cilicie, sur la rive nord-est de la Méditerranée, où les Arméniens, se rapprochant des Francs, adoptaient leurs structures de gouvernance, leurs symboles, notamment la fleur de lys, et même leur vocabulaire, par exemple le terme « baron » qui signifie aujourd’hui « monsieur » en arménien.

Les chemins de la vie et mes divers travaux m’ont conduit dans bien d’autres environnements linguistiques que ceux de mon enfance. Dans la maison où je vis aujourd’hui, tournent en permanence, autour du français, les mots et sons des langues russe, lituanienne et arménienne, et aussi, moins souvent hélas, arabe, turque, grecque, italienne. J’écris les textes liés à mes recherches, non seulement en français, mais aussi en arménien, russe et anglais. Mais c’est encore et toujours dans la langue de Hugo, Yourcenar et Le Clézio, de Senghor et Césaire, de Beckett et Ionesco que je trouve le canevas le plus fin et subtil, le support le plus solide et large, le moteur le plus puissant et percutant, pour m’exprimer pleinement et librement. Je suis heureux, chers amis francophones du monde entier, que, en elle, nous nous retrouvions aussi nombreux.

Bienvenue à la Dictée francophone 2018 !

Patrick Donabédian

Historien d’art médiéval, arménologue, responsable de la Section d’Études arméniennes à Aix-Marseille Université, chercheur au Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée (LA3M, Aix-en-Provence).

Auteur de Les arts arméniens (avec J.-M. Thierry, Paris: Mazenod, 1987 – prix 1988 de l’Académie française) ; L’Age d’or de l’architecture arménienne. VIIe siècle (Marseille: Parenthèses, 2008, prix 2008 de l’Institut de France – Académie des Beaux-Arts).

Notice plus détaillée : http://la3m.cnrs.fr/pages/acteurs/donabedian/donabedian.php

 

Modalités et règlement 2018

 

 

Vous trouverez les modalités de la dictée francophone 2018 dans le règlement ci-joint.

 

 

Documents relatifs à la dictée francophone 2018

Partenaires 2018

La Fédération France-Québec / francophonie souhaite remercier ses partenaires, qui nous permettent d’offrir de nombreux prix aux participants encore cette année:

Logiciel d’aide à la correction et à la rédaction Antidote : il réunit un correcteur de nouvelle génération avec filtres intelligents, de multiples dictionnaires avec recherche puissante, des guides linguistiques clairs et détaillés. Disponible en français et en anglais. Pour Windows et macOS. Informations sur http://www.mysoft.fr/produit/antidote_correcteur_dictionnaire_grammaire.htm

 

La librairie du Québec, vente en ligne de livres québécois en France. Le meilleur de la littérature québécoise disponible en quelques clics.  http://www.librairieduquebec.fr/

Planet’ Bison, importateur de produits alimentaires canadiens. Produits de l’érable, bison, bières et spiritueux, c’est le rendez-vous pour toutes vos envies gourmandes. https://www.planet-bison.fr/

L’édition 2017

Les gagnants nationaux de la dictée francophone

La gagnante nationale adultes et les présidents des régionales qui ont des lauréats nationaux ont reçu leurs prix lors de l'Assemblée générale de la Fédération à Châtel-Guyon, en présence de la Déléguée générale du Québec Line Beauchamp et du maire Frédéric Bonnichon.Plus de 15 000 participants ont effectué la dictée francophone 2017 proposée par la Fédération France-Québec / francophonie. La gagnante nationale adultes et les présidents des régionales qui ont des lauréats nationaux ont reçu leurs prix lors de l’Assemblée générale de la Fédération à Châtel-Guyon, en présence de la Déléguée générale du Québec Line Beauchamp et du maire Frédéric Bonnichon. Les résultats sont téléchargeables ci-dessous.
Télécharger Résultats-dictée-FQ-2017

 

DICTÉEFINALEOFFICIAL

koffi-kwahuleEn 2017, la dictée scolaire aura lieu le 24 mars et la dictée adulte, le 25 mars. Les régions et le pays à l’honneur seront respectivement l’Auvergne (région qui accueillera en mai 2017 la prochaine Assemblée générale de la Fédération France-Québec / francophonie), le Québec, l’Acadie et la Côte d’Ivoire (qui reçoit en 2017 les Jeux de la Francophonie)

Le parrain de l’édition 2017 est Koffi Kwahulé. Originaire d’Abengourou, en Côte d’Ivoire, ce dramaturge et romancier a reçu de plusieurs prix littéraires à travers ces dernières années. On compte parmi eux, le prix Ahmadou-Kourouma en 2006 pour son roman Babyface ( Gallimard), le prix Édouard-Glissant en 2013, le prix Mokanda  en 2015 et le Prix Excellence de Côte d’Ivoire également en 2015. De plus, Koffi Kwahulé est Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

 

Cette année, la Fédération France-Québec/francophonie est fière de s’associer à la société Orthodidacte et vous propose pour la première fois la Dictée francophone sous forme numérique sur dictee-en-ligne.orthodidacte.com !
La Dictée francophone de la Fédération France-Québec/francophonie figure officiellement depuis 2004 au programme des activités mondiales de la Semaine de la langue française et de la francophonie. Le texte est divisé en quatre parties. La première fait appel à des expressions et à des termes de l’Acadie, la deuxième porte sur le Québec, la troisième sur une région française – cette année, il s’agit de l’Auvergne – et la quatrième met à l’honneur un autre pays de la francophonie, en l’occurrence la Côte d’Ivoire.
Les bénéfices de cette dictée seront reversés à l’association Côte d’Ivoire–Mahibouo. Cette association, basée à Quimper, a pour mission de développer les échanges culturels, économiques et sociaux entre la France et la Côte d’Ivoire, et en particulier avec le village de Mahibouo.

La dictée en ligne est prolongée au delà du 30 avril. (L’information d’arrêt sera annoncée 15 jours avant le retrait de celle-ci.)

La somme récoltée aidera à financer la coopérative AHIBE de Mahibouo, rassemblant 60 femmes engagées pour l’exploitation de 6 hectares de cultures vivrières et maraîchères. Outre la production et la commercialisation, ce programme vise l’autonomisation des femmes et la cohésion sociale.
Si vous souhaitez plus d’informations sur l’association, vous pouvez consulter leur site Internet : ci-mahibouo.blogspot.fr.
Vous pouvez dès à présent participer à cette dictée sur dictee-en-ligne.orthodidacte.com et ainsi contribuer à notre action caritative en faveur de la Côte d’Ivoire.

N’hésitez pas à en parler autour de vous !
Nous comptons sur vous, sans faute !

Promotion-Dictée-francophone-numérique-2017

.